Qui suis-je ?

Je suis née à Remscheid, une ville de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie située dans la région d’altitude du pays de Berg. A l’âge de trente ans, le 9 novembre 1989, j’ai assisté en direct à la chute du mur de Berlin. Acte fondateur de la réunification de la nation allemande, cet événement était aussi, pour l’Europe dans son ensemble, la promesse d’une paix retrouvée.  

Mariée à un Français et mère de trois enfants, j’ai vécu et travaillé pendant près de 35 ans à Saint-Cyr-sur-Loire. Je me suis très vite attachée à la Touraine, à ses vignobles aux noms si poétiques – Chinon, Bourgueil, Vouvray – et à la magnificence de ses châteaux qui, à l’image des pays d’Europe, ont chacun leur singularité mais dont l’ensemble forme un patrimoine harmonieux que le monde entier nous envie.  

 

Mon engagement associatif

Européenne convaincue, je me suis très tôt engagée dans des activités associatives. Mon objectif : démontrer que l’Europe pouvait apporter des réponses concrètes aux problématiques des territoires :  soutien à une agriculture compétitive mais raisonnée, accompagnement des petites et moyennes entreprises ou encore développement d’infrastructures modernes. 

Comme membre fondateur puis présidente de l’association Europe Val de Loire, comme Vice-présidente du Centre culturel franco-allemand de Touraine, j’ai multiplié les initiatives de terrain : échanges d’expériences, constitution de réseaux et développement de projets collectifs. Nos territoires, j’en suis convaincue, sont beaucoup plus performants lorsqu’ils s’ouvrent à l’international. Les vins de Touraine, reconnus dans le monde entier, en sont le meilleur exemple.

Ma vie professionnelle

En tant qu’entrepreneur, j’ai aussi milité pour une meilleure prise en considération des problématiques des TPE et PME. Associée et co-gérante d’une agence de communication et de signalisation en Indre-et-Loire pendant trente ans, j’ai été chef de file de la commission « Relations médias » du MEDEF Touraine en 2006-2007, et membre du Conseil d’administration du MEDEF Touraine de 2016 à 2017. Au sein de ces structures, j’ai pu relayer plusieurs propositions. Mon ambition, c’est aussi de mieux préparer nos territoires aux grands bouleversements technologiques et aux innovations de rupture.

L’échange permanent avec de jeunes étudiants, comme chargée de cours en allemand juridique à l’Université François Rabelais de Tours et mon implication dans un laboratoire de recherche, le GERCIE – Groupe d’Etudes et de Recherche sur la Coopération internationale et européenne – m’ont également permis d’approcher le monde universitaire, et celui de la fonction publique. Un mémoire sur les droits de plantations de vigne m’a permis de nourrir mon expertise du monde viticole, secteur économique clé en Touraine.

Mes engagements politiques

Mère de trois enfants, j’ai toujours été très attentive à la préservation de l’environnement par une nouvelle économie soucieuse d’écologie pour les générations futures. C’est aussi en partie cette espérance qui a motivé mon engagement politique. Cet objectif nécessite une volonté forte, concrète et non fantasmée d’une réforme en profondeur de la France, en commençant par la représentation politique qui doit être le reflet de la société dans son ensemble et non l’apanage de quelques professionnels.

Très active dans le monde associatif, mon adhésion en 2014 au mouvement « Nous Citoyens » constitue le premier engagement politique véritable de ma vie. Tête de liste aux élections européennes de 2014 dans la circonscription Massif Central-Centre, déléguée régionale Centre Val de Loire et membre du Comité directeur, élue Vice-Présidente par la suite, j’ai accompagné le développement de ce mouvement depuis ses débuts car il proposait, justement, d’ouvrir la représentation politique à de nouveaux profiles, plus atypiques. 

Au-delà de la personnalité d’Emmanuel MACRON, de son engagement très fort en faveur de la refondation de l’Europe, c’est aussi cette dimension qui m’a séduite dans la naissance d’En Marche ! et la démarche proposée. Au sein d’En Marche ! Touraine, je me suis engagée dès l’automne 2016, comme relais territorial Tours Nord-Ouest, et déléguée Europe d’En Marche Touraine. J’ai été très touchée par les encouragements de nombreux Marcheurs à faire connaître ma candidature auprès d’En Marche ! pour les élections législatives.

Le 18 juin 2017, j’ai été élue députée de la cinquième circonscription avec 58,29% des suffrages. Ce mandat parlementaire m’honore et m’engage. La réussite de notre territoire, celle de la France et de l’Europe sont, à mes yeux, intimement liées. Pour y parvenir, il y a selon moi trois exigences absolues : la responsabilité, le sens de la mesure et un engagement pour une action publique collective porteuse de résultats concrets.

Ce sont aussi ces exigences qui m’animent dans mon travail à l’Assemblée nationale, comme présidente de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale et membre de la Commission de la Défense et des Forces armées.