Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

17 Avr

Discours d’Emmanuel MACRON devant le Parlement européen à Strasbourg

Catégories : Activité Parlementaire - Commission des Affaires Européennes

« Défendre l’idée européenne, ce n’est pas défendre une idée abstraite ; c’est acter le fait que face aux grands bouleversements du monde, nous avons besoin d’une souveraineté plus forte que la nôtre, complémentaire et pas de substitution ». Devant un Hémicycle rempli, le Président de la République a su démontrer une nouvelle fois que la France est incontestablement de retour sur la scène européenne, avec des idées et des propositions concrètes.

En tant que présidente de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale, j’étais présente à Strasbourg pour assister à cette séquence qui fera date dans l’histoire.

« Le monde change et les Européens ne peuvent plus se permettre de regarder ailleurs ! Si nous souhaitons rester dans l’Histoire, maîtres et acteurs de notre destin, nous devons sortir du statu quo, de notre zone de confort. Je partage pleinement la conviction du Président de la République : l’Union doit être une « démocratie vivante », un espace où vit le débat d’idées, la confrontation des projets, au-delà des frontières et à tous les niveaux : entre les chefs d’Etat et de Gouvernement, mais aussi entre Parlements nationaux, entre régions, entre collectivités.

Partout sur notre continent, l’Europe mérite un débat ! C’est aussi dans cette perspective que le Chef de l’Etat a officialisé aujourd’hui le lancement des Consultations citoyennes sur l’avenir de l’Europe. L’objectif ? Donner une plus grande place à l’expression des citoyens européens, recueillir leurs impressions mais aussi leurs propositions pour refonder l’Europe. 27 Etats membres se sont engagés à participer à cette initiative avec la volonté partagée de toucher tous les publics, toutes les catégories socio-professionnelles, à travers tous les territoires. La Commission des Affaires européennes sera aussi pleinement engagée dans cette dynamique.

Comment bâtir cette souveraineté européenne à même de protéger nos intérêts ? Dans son discours, le Président a identifié plusieurs priorités concrètes : créer un programme européen de soutien aux collectivités qui accueillent les réfugiés afin d’assurer la solidarité externe et interne de l’Europe, taxer les entreprises du numérique et trouver des ressources propres pour financer le futur budget de l’Union 2021-2027, réformer l’Union économique et monétaire par la création d’une capacité budgétaire favorisant la stabilité et la convergence au sein de la zone Euro.

Publié le 17/04/2018
Sabine THILLAYE