Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

24 Jan

Communication sur la COSAC des Présidents de commission

Catégories : Activité Parlementaire - Commission des Affaires Européennes

En commission des affaires européennes, j’ai présenté une communication sur la COSAC des présidents de commission qui s’est tenue à Bucarest les 20 et 21 janvier. A cette occasion, Ana BICHALL, vice premier ministre de Roumanie, a présenté le programme de la présidence roumaine du Conseil de l’UE pour les six prochains mois. Celle-ci est confrontée à deux échéances majeures dans les prochains mois : la date butoir du 29 mars prochain pour la sortie du Royaume Uni de l’Union européenne et la tenue des élections européennes du 23 au 26 mai prochains. Dans ce contexte compliqué, la Roumanie a fait le choix de placer sa Présidence sous le thème fédérateur de la cohésion, qui se décline en plusieurs volets : la cohésion sociale, la cohésion territoriale et la cohésion politique. Elle organisera le 9 mai prochain à Sibiu un sommet européen informel réunissant les chefs d’Etat et de Gouvernement, dans le but de définir un nouvel agenda stratégique de l’Union. Ce sommet vise à tourner la page du Brexit et à envisager avant le renouvellement du Parlement et de la Commission, les perspectives de refondation de l’Union européenne.

  • En matière de convergence, la Présidence souhaite développer la dimension sociale de l’Union, consolider l’Union économique et monétaire, y compris en matière fiscale, intensifier la numérisation de l’économie et le développement des infrastructures. A ce titre, elle souhaite défendre la PAC et la politique de cohésion dans les négociations sur le cadre financier pluriannuel.
  • S’agissant de la sécurité, la Présidence a mis en avant la nécessité de renforcer la cybersécurité, de conforter le parquet européen notamment en matière de lutte contre le terrorisme. Elle a également fait part de son intention d’avancer sur la question migratoire, notamment en renforçant les capacités opérationnelles de Frontex.
  • La Présidence roumaine souhaite par ailleurs positionner l’Europe comme un acteur global sur la scène internationale. Elle promeut le renforcement des capacités de défense de l’Union, tout en restant très attachée au partenariat stratégique avec l’OTAN.
Publié le 24/01/2019
Sabine THILLAYE