Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

22 Mai

Les travailleurs saisonniers européens autorisés à venir travailler auprès de nos agriculteurs

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Alors que démarrent les récoltes et cueillettes pour nos agriculteurs, le Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a annoncé la réouverture des frontières européenne intérieures, aux travailleurs saisonniers européens.

Il y a deux mois déjà, l’opération nationale « Des bras pour ton assiette » avait permis d’attirer des milliers de volontaires français dans nos champs, fermes et domaines, afin de répondre au besoin de main-d’œuvre. Aujourd’hui, alors que l’activité professionnelle pour le secteur tertiaire reprend petit à petit, le besoin en saisonniers s’accentue. A l’horizon : la récolte des fruits et légumes, les vendanges…

On estime à 100 000 environ, le nombre de saisonniers étrangers qui sont attendus par mois. Un nombre nécessaire et indispensable, à rappeler le Ministre, qui doit permettre de tenir sur toute la période estivale, et garantir la réussite de la production.

En Indre-et-Loire, et notamment sur notre territoire les besoins sont nombreux : ils touchent le secteur viticole, mais également l’arboriculture ou les céréales.

Aussi , l’autorisation de la venue de main d’œuvre européenne dans les prochains jours est un soulagement pour l’agriculture française. Cette venue se fera dans le respect des conditions de sécurité, que sont notamment la mise en place d’un contrat de travail précis, et la tenue d’un guide de bonnes pratiques sanitaires tant sur les exploitations qu’en matière d’hébergement. A noter l’obligation pour les travailleurs détachés européens de suivre une mise en quatorzaine dans le pays d’origine, et la mise en place prochaine d’une attestation unique et conjointe avec nos partenaires frontaliers..

Rappelons dans le même temps que le gouvernement a proposé un projet de loi visant à prolonger la durée annuelle de séjour des saisonniers extra-européens de six à neuf mois.

(C) SCEA Labaronne de Tours-nord

Publié le 22/05/2020
Sabine THILLAYE