Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

25 Sep

A Toulouse, au cœur de l’aérospatial français

Catégories : Commission Défense et forces armées

Avec une délégation de la commission de la Défense et des forces armées, conduite par Françoise Dumas, Sabine Thillaye s’est rendue à Toulouse, cœur de l’aérospatial français. Notre stratégie de défense, tant nationale qu’européenne, ne peut se concevoir sans des compétences fortes et une recherche active dans le secteur spatial !

Jeudi matin, la délégation est allée à Thalès Alenia Space, entreprise spécialisée dans les systèmes satellitaires. L’après-midi, les parlementaires ont pris la direction d’Airbus Defence & Space, pour visiter le site ASTROLABE et échanger avec les PDG de plusieurs sociétés partenaires, basées en Occitanie.

La crise sanitaire et économique que nous vivons doit nous obliger à faire preuve d’un soutien sans faille à nos PME, qui continuent malgré tout de déployer leur intelligence pour l’industrie française. Sans elle, aucun des grands industriels de l’aérospatiale ne pourrait continuer ses missions. Le plan de relance devra promettre à cet effet de soutenir les PME et donc le tissu industriel.

Vendredi, le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) de Toulouse a accueilli la délégation. Au programme : découverte de plusieurs centres d’expertise et d’innovation en satellites d’observation et diverses thématiques spatiales. Une belle occasion de découvrir l’avancée du secteur public sur les questions spatiales.

Alors que la compétition dans le domaine spatial s’accroît, la France et l’Union Européenne doivent continuer à développer des pôles de compétitivité pour servir notre politique spatiale. Copernicus, Galileo, Ariane 6 : ces projets sont déjà la marque d’une volonté qui doit continuer de s’étoffer. Les industriels de l’aérospatial ont besoin d’une Union Européenne forte, en particulier pour le retour des missions habitées !

Publié le 25/09/2020
Sabine THILLAYE