Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

29 Sep

Assises de la santé mentale

Catégories : Activité Parlementaire

Quand 15% des français présentent des signes d’un état dépressif, que 10% ont eu des pensées suicidaires et qu’enfin 23% se sentent anxieux, le constat est clair : il y a urgence à traiter le sujet de la santé mentale.

C’est dans ce contexte que le Gouvernement s’est engagé dans une démarche de reconnaissance et d’accompagnement avec l’organisation des assises de la santé mentale avec les professionnels et représentants du secteur les 27 et 28 septembre derniers.

Forte de propositions, ces assises auront permis par le bais de nombreux ministres présents l’annonce de mesures concrètes.

Ainsi, la France qui s’engage pour la santé mentale, c’est d’abord le remboursement à hauteur de 30 à 40 euros des consultations chez un ou une psychologue sur prescription, comme l’a annoncé le Président de la République Emmanuel Macron hier soir en clôture.

Par ailleurs, ce sont près de 800 postes qui seront créés dans les centres médico-sociaux à partir de l’année prochaine afin de réduire des délais d’attente parfois supérieurs à 18 mois.

De même, c’est l’engagement pour les plus jeunes de créer une maison des adolescents dans chaque département ainsi que 100 places supplémentaires en accueil thérapeutique.

Enfin, car ces pathologies sont encore mal comprises ou trop peu diagnostiquées, la création d’un institut de stimulation cérébrale et d’un centre e-CARE de prise en charge et de recherche sur l’enfant viendront compléter ces mesures ciblées et d’urgence.

L’enveloppe budgétaire de 80 millions d’euros annoncée par le gouvernement est une réponse forte et claire aux dégâts invisibles causées par la pandémie. Nous devons poursuivre pour améliorer la prise en charge et l’accompagnement dans ce domaine.

Publié le 29/09/2021
Sabine THILLAYE