Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

11 Jan

Audition de Thierry Breton : la nouvelle préférence européenne

Catégories : Commission des Affaires Européennes

La commission des Affaires européennes et la commission des Affaires économiques ont conjointement auditionné le commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton.

L’Union européenne opère un véritable changement de paradigme dans sa conception économique, à la faveur des entreprises de notre continent. Cette nouvelle préférence européenne se traduira dans l’industrie, l’innovation mais également la régulation du numérique. La Présidence française du Conseil de l’Union européenne sera déterminante pour avancer sur ces sujets.

L’été dernier, deux « alliances industrielles » ont été créées : une sur les données industrielles et le cloud et l’autre sur les semi-conducteurs. D’autres alliances industrielles prometteuses ont été annoncées, notamment sur les lanceurs spatiaux, l’avion à zéro émission et les carburants alternatifs. La synergie instaurée entre les entreprises européennes nous permettent d’être plus performants et compétitifs sur la scène internationale.

Pour réduire nos dépendances et favoriser l’innovation, les États européens lancent des projets Importants d’Intérêt Européen Commun (PIIEC) : un mécanisme européen visant à promouvoir l’innovation dans des domaines industriels stratégiques et d’avenir au travers de projets européens transnationaux. Le PIIEC sur le cloud et sur la santé ont été annoncés l’an dernier. Depuis décembre 2020, les États membres appellent à la création d’un PIIEC sur l’hydrogène.

Enfin, sur la stratégie numérique européenne, deux textes majeurs sont en cours de négociation: le Digital Market Act (DMA), sur les aspects concurrentiels et le Digital Services Act (DSA), sur les contenus. Le Parlement et le Conseil ont déjà amendé la proposition initiale de la Commission. Les plateformes sont devenus une toile de fond de nos vies quotidiennes, il est important que les groupes soient régulés, et nous le ferons « à l’européenne’, traduisant notre attachement à la protection des utilisateurs et à nos valeurs. L’Union européenne sera pionnière en la matiere.

Rééquilibrer les rapports de force, écosystème par écosystème, là est la nouvelle ligne directrice de la politique européenne.

Publié le 11/01/2022
Sabine THILLAYE