Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

19 Déc

Audition de Mme Nathalie LOISEAU, Ministre chargée des Affaires européennes

Catégories : Commission des Affaires Européennes

La Commission des Affaires européennes a auditionné Mme Nathalie Loiseau, Ministre chargée des affaires européennes, à la suite du Conseil européen réunissant les chefs d’Etat et de gouvernement européens à Bruxelles les 14 et 15 décembre. Cette réunion a permis de faire le point sur plusieurs dossiers majeurs :

  • Brexit : le Conseil a estimé que des progrès suffisants avaient été engagés pour passer à la seconde phase des négociations relatives à la définition de la future relation entre l’UE et le Royaume-Uni. Des garanties ont été obtenues sur le statut des citoyens européens vivant en Grande-Bretagne et le respect de leurs droits sociaux, ainsi que sur les engagements financiers du Royaume-Uni.
  • Gouvernance de la zone euro : la volonté est forte d’aboutir sur la question de l’achèvement de l’Union bancaire et la création d’un Fonds monétaire européen afin de doter la zone euro d’un mécanisme de gestion des crises. Le chef de l’Etat, Emmanuel MACRON, a par ailleurs obtenu de ses partenaires deux engagements : l’organisation d’un sommet de la zone euro en mars 2018 et la définition d’une feuille de route commune en juin 2018.
  • Asile et migrations : les discussions demeurent toujours très sensibles. Les Etats membres s’entendent néanmoins sur trois points : soutenir davantage les pays d’entrée sur le territoire européen et de transit, la Grèce et l’Italie ; disposer de moyens financiers accrus dans le cadre du prochain cadre financier pluriannuel (CFP) , mieux contrôler les frontières extérieures de l’Union.
  • Europe de la Défense : le lancement de la coopération structurée permanente (CSP ou PESCO) associant 25 Etats membres constitue une vraie avancée, avec des engagements opérationnels, financiers et politiques.
  • Climat : le Conseil estime qu’il importe de renforcer les financements publics et privés des énergies renouvelables, et d’aboutir à un paquet énergie climat 2030 ambitieux. L’UE a toute légitimité à affirmer son leadership sur ces questions majeures.
  • Culture : Emmanuel MACRON a réaffirmé auprès de ses homologues son ambition de faire émerger, d’ici 2024, une vingtaine d’universités européennes et d’avancer sur une reconnaissance mutuelle des diplômes du secondaire dans le cadre du processus de la Sorbonne.
Publié le 19/12/2017
Sabine THILLAYE