Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

18 Jan

Audition de Sandrine Gaudin, secrétaire générale aux Affaires européennes

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Sandrine GAUDIN a été nommée Secrétaire générale des affaires européennes (SGAE) dans les services du Premier ministre le 7 novembre dernier. Au cours de son audition, elle est revenue sur différents sujets prioritaires de l’agenda européen :

  • Asile et immigration : un accord sur deux textes clés relatifs au renforcement du contrôle aux frontières, à la fin de l’année 2017. Le premier porte sur le dispositif d’enregistrement des entrées et des sorties aux frontières extérieures. Le second porte sur le système d’autorisation de voyage pour les ressortissants de pays tiers dispensés de visas, soit le dispositif ETIAS, comparable à ce qui se fait aux États-Unis. Pour autant, force est de constater que les Etats membres demeurent encore très divisés sur ce sujet. Il y a un vrai besoin de rechercher un point d’équilibre et une solidarité européenne.
  • Politique commerciale : les institutions européennes devraient examiner prochainement un projet de règlement de filtrage des investissements étrangers en Europe et débattre de nouvelles mesures anti-dumping et d’une ouverture équitable et réciproque des marchés publics.
  • Réforme de la gouvernance de la Zone euro : la Commission européenne a proposé plusieurs mesures afin d’achever l’union bancaire et l’union des marchés de capitaux. Une meilleure circulation de l’épargne et de l’investissement apparaît aussi nécessaire au sein du marché unique. La principale défaillance de la Zone euro est une politique d’intervention préventive pour l’heure insuffisamment efficace afin de venir en aide à un Etat membre lorsque celui-ci rencontre des difficultés. A ce titre, il apparaît aussi nécessaire de donner à la Zone euro des capacités budgétaires propres afin de faire face aux chocs asymétriques.
  • Transition énergétique : à l’échelon européen, le prochain semestre doit voir aboutir d’importants textes environnementaux, comme ceux relatifs aux émissions de CO2 des véhicules légers, aux substances chimiques et à la gestion des déchets plastiques.

Avenir des Balkans occidentaux : ce sujet a été consacré au rang de priorité par la Présidence bulgare. Si la question d’un nouvel élargissement reste sensible, l’enjeu est aussi la sécurisation de cette région aux portes de notre continent.

Publié le 18/01/2018
Sabine THILLAYE