Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

08 Fév

Audition de la Ministre des Armées sur le projet de loi de programmation militaire 2019-2025

Catégories : Commission Défense et forces armées

A la suite de la présentation du projet de loi de programmation militaire 2019-2025 (LPM) en Conseil des ministres le matin-même, nous avons auditionné la Ministre des Armées en commission de la Défense.

Ce projet de texte établit une programmation pluriannuelle des dépenses de l’Etat et des moyens donnés aux forces armées afin de disposer de la « première armée d’Europe et deuxième armée du monde libre ». Il dessine les contours d’un outil de défense plus agile, réactif et résilient, dans le cadre d’un modèle d’armée « complet et équilibré ».

Ce projet de loi de programmation militaire consolide et rééquilibre les cinq grandes fonctions stratégiques : dissuader, protéger, connaître et anticiper, prévenir, intervenir. Il met un accent particulier sur la connaissance et l’anticipation, et la prévention.

Ce texte définit un socle d’autonomie stratégique pour notre pays, reposant sur nos capacités d’intervention, de connaissance et d’anticipation et de dissuasion. Les formats sont stables : les armées doivent être capables d’intervenir sur trois théâtres simultanément, et de s’engager dans une opération majeure de coercition.

Il met l’accent sur la modernisation et la coopération. Plutôt que d’élargir les formats de nos armées, la priorité est en effet d’accélérer la modernisation de leurs équipements. Il importe également de mettre un accent particulier sur des capacités particulières comme le renseignement ou le cyber, qui nous permettront d’agréger des partenaires en opérations.

Lors de son audition, j’ai souhaité interroger la Ministre sur l’idée d’élaborer un livre blanc franco-allemand de la défense. Un tel outil contribuerait à faire converger l’analyse stratégique et l’expression des besoins des deux partenaires dans le cadre d’une coopération européenne renouvelée.

Vous pourrez retrouver le compte-rendu de cette audition sur le site de l’Assemblée nationale en cliquant ici.

Publié le 08/02/2018
Sabine THILLAYE