Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

07 Mar

Thèmes et clivages des élections européennes : audition d’Enrico Letta, Président de l’Institut Jacques Delors

Catégories : Activité Parlementaire - Commission des Affaires Européennes

Thèmes et clivages des élections européennes : audition d'Enrico Letta, Président de l'Institut Jacques Delors

« La campagne pour les élections européennes : quels thèmes ? quels clivages ? » C’est sur cette note du 5 février dernier, ainsi que sur celle du 25 octobre 2018 consacrée au futur Parlement européen, et plus largement sur les travaux de l’Institut Jacques Delors en vue des élections européennes de mai prochain, que nous avons entendu Enrico Letta en Commission des Affaires européennes. Ancien président du Conseil des ministres italien, il est notamment président de l’Institut Jacques Delors.

Du côté du Parlement européen, une recomposition des familles politiques se dessine. Cette dernière est d’une part le fait du départ de la délégation britannique, qui fournissait un important contingent eurosceptique. Elle est également le fruit d’un possible repositionnement du PPE – Parti populaire européen vis-à-vis de son aile la plus nationaliste, incarnée par le parti de Viktor Orban. Des forces nouvelles sont par ailleurs susceptibles d’émerger dans de nombreux États membres, à l’instar de ce qui s’est passé en France avec le mouvement La République en Marche LaREM. La future majorité du Parlement européen sera sans doute plurielle et plus large que la majorité actuelle fondée sur l’alliance du PPE et du PSE.

S’agissant de la campagne électorale des européennes, la question fondamentale concerne l’émergence d’un véritable débat européen qui ne se résume pas à une addition de 27 débats nationaux. La tribune publiée par le Président Macron le 4 mars dernier dans tous les États membres et adressée directement aux citoyens européens procède de cette volonté. Car il importe d’européaniser la campagne électorale et de structurer le débat autour d’enjeux véritablement européens.

« On va vivre une campagne électorale beaucoup plus européenne qu’autrefois ». « Il est clair que l’intérêt pour chaque débat national d’avoir une interaction avec les autres est complètement inédit » a notamment souligné Enrico Letta au cours de cette audition devant les membres de la commission.

Vous pouvez retrouver le compte-rendu de cette dernière ici.

Publié le 07/03/2019
Sabine THILLAYE