Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

04 Oct

FNACA : Reconnaissance de nos anciens combattants

Catégories : Travail en Circonscription

Le vendredi 4 octobre, Sabine Thillaye s’est entretenue avec Monsieur Jean-Louis CERCEAU, Président de la Fédération Nationale des Anciens combattants en Algérie et Tunisie (FNACA) d’Indre-et-Loire, sur plusieurs sujets économiques et humains ayant traits à la présentation du budget 2020 pour les anciens combattants.

Pour rappel, la Fédération Nationale des Anciens combattants en Algérie et Tunisie (FNACA) a été créée le 21 septembre 1958, en plein conflit algérien, alors même que les combats sévissaient sur la ligne Morice, à la frontière entre l’Algérie et la Tunisie. Ce même mois, en France, le gouvernement dirigé par le Général de Gaulle, demandait au Français de ratifier le texte de la nouvelle Constitution qui poserait les bases de la Ve République. 

La FNACA est la première association nationale des anciens combattants, avec quelques 358 505 membres et 3 560 sections locales et départementales. Elle est présidée nationalement par Guy Darmanin, et elle a vocation à représenter tous ceux, des soldats et civils français, qui ont participé entre 1952 et 1962 à la guerre d’Algérie ou aux combats du Maroc et de Tunisie.

La section locale en Indre-et-Loire est-elle présidée par Jean-Louis CERCEAU ancien appelé d’Algérie qui était membre d’une unité de commandos de chasse. Lors de son entrevue avec la députée, Monsieur Cerceau est revenue sur plusieurs points relatifs au budget des anciens combattant. Il a notamment attiré son attention sur  :

  • la mention “Mort pour la France” qu’il souhaiterait qu’elle soit accordée à tous les militaires franaçs décédés au service de la République en Afrique du Nord durant les conflits de 1952 à 1962 ;
  • l’abrogation de la décision arbitraire de la Chancellerie qui refuse d’attribuer la Médaille militaire à ceux qui ont déjà été distingués dans l’Ordre du Mérite National;
  • l’augmentation de la valeur du point d’indice pour les pensions militaires;
  • le maintien de la demi part fiscale dès l’âge de 74 ans et l’extension de ce même droit aux veuves d’anciens combattants dont les époux sont décédés avant 74 ans.

Madame la Députée, prenant en compte les demandes de la FNACA tout en rendant hommage à l’ensemble des soldats tombés ou qui ont combattu pendant cette période de l’histoire de France, a rappelé que le budget 2020 pour les anciens combattants ne remettrait pas en cause les acquis obtenus. Une mesure nouvelle sera d’ailleurs prévue afin de tenir compte, dans le calcul de la pension de réversion, des soins apportés par les conjoints survivants de grands invalides de guerre pendant au moins quinze années. Cette année sera également une année marquée par les célébrations du 150e anniversaire de la guerre de 1870, le 80e anniversaire de l’appel du 18 juin 1940. Enfin, il est important de mentionner que depuis le 1er janvier 2019, les soldats français déployés en Algérie entre juillet 1962 et juillet 1964 peuvent bénéficier de la carte du combattant, une promesse qui tenait à coeur du Président de la République et qui concerne près de 49 800 personnes.

Publié le 04/10/2019
Sabine THILLAYE