Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

07 Nov

Soirée : objectif « zéro plastique »

Catégories : Travail en Circonscription

« Stratégie européenne sur les plastiques » ce jeudi 7 novembre 2019, avec la députée de la Sarthe, Caroline Janvier, Mauro Cuzzoni de la Chambre des Arts et métiers, et Magali Frontero, à la tête de la société Ecohpyse.

Problématique : Comment lutter contre le gaspillage? Réparer, recycler? Comment accompagner nos entreprises, nos artisans, nos citoyens pour changer nos modes de production et consommation.

Les plastiques sont des matériaux importants, aujourd’hui omniprésents dans nos économies et dans notre vie quotidienne.

En France nous produisons l’équivalent de près de 5 tonnes de déchets par an et par habitant. Sur ces 5 t, 600 kg seulement sont des déchets ménagers, 700kg des déchets des entreprises. Tout le reste, soit 3,4 tonnes, viennent du BTP, dont 700kb pour le bâtiment.

Près de la moitié du plastique produit se transforme en déchet en moins de trois ans or la production mondiale de matière plastiques entre 2000 et 2016 équivaut à celle combinée entre 1960 et 2000. Par ailleurs, 95% des déchets en haute mer, sur les fonds marins et sur les plages de la Méditerranée sont des déchets en plastique.

L’enjeu est donc de transformer et de manière irréversible nos façon de produire et de consommer. Il faut informer le consommateur, lutter contre le gaspillage et responsabiliser les producteurs.

Le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire entend accélérer le changement des modèles de production et de consommation afin de réduire les déchets et préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat. Il s’inscrit dans la mise en œuvre de la charte de l’environnement de 2004.

Le projet de loi s’articule autour de 4 grandes orientations : mettre fin au gaspillage pour préserver les ressources naturelles, mobiliser les industriels pour transformer les modes de production, renforcer l’information du consommateur ainsi qu’améliorer la collecte des déchets et lutter contre les dépôts sauvages.

Le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire sera examiné par l’Assemblée nationale en deuxième lecture d’ici à la fin de l’année.

Publié le 07/11/2019
Sabine THILLAYE