Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

04 Mai

La Touraine à l’heure de l’Opération Résilience

Catégories : Commission Défense et forces armées

L’engagement de nos militaires sur le territoire tourangeau ne faiblit pas, même en période de crise sanitaire.

En effet, comme me l’a précisé le Colonel Guillaume Bourdeloux, un plan de continuité d’activité, a été mis place, afin de protéger le personnel de la base aérienne, mais aussi, pour assurer les missions opérationnelles structurantes.

Aussi, la formation des équipages de chasse est poursuivie au sein de l’École de l’Aviation de Chasse (EAC), dans l’objectif d’assurer la qualification de nos futurs pilotes et navigateurs de combat de l’ Armée de l’air. Une formation essentielle, quand on connait à la fois le professionnalisme de nos pilotes, mais également leur engagement intensif. Que ce dernier relève de la protection du territoire, ou des opérations extérieures (Barkhane en Afrique et Chammal au Levant).

La Posture Permanente de sureté est également assurée 24h/ sur 24h, et 7 jours sur 7. Elle se fait à partir d’avions de chasse Mirage 2000, qui veillent sur la sécurité du ciel métropolitain.

Enfin, les militaires de la Base aérienne 705 de Tours, Cinq Mars la Pile sont pleinement engagés dans l’Opération Résilience. Ils fournissent des modules de sécurité-protection, se tiennent prêts à porter assistance à la population si les services de l’État en faisaient la demande, et accueillent des moyens héliportés dans le cadre du transfert de patients-Covid, de régions voisines en direction des services hospitaliers de Tours et de Saint-Cyr-sur-Loire.

En Indre-et-Loire, la Base de Défense de Tours emploie pas moins de 2 700 militaires et 760 civils localisés sur trois sites dont Tours et Cinq-Mars-la-Pile.

Publié le 04/05/2020
Sabine THILLAYE