Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

13 Mai

Audition de Pascal Canfin – président de la commission de l’Environnement

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Les efforts nationaux et européens doivent aller de pair pour réagir à la crise actuelle et accélérer la transition écologique de notre modèle de croissance. Ce matin, à l’occasion de l’audition de Pascal Canfin, président de la commission de l’Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire du Parlement européen, par la commission des Affaires européennes et la commission du Développement durable, les échanges ont porté sur les synergies entre les politiques environnementale, sanitaire, alimentaire et économique.

Cet effort commun de l’Union européenne 🇪🇺 et des États membres est nécessaire avant tout pour placer l’urgence climatique au cœur des priorités : la mise en œuvre rapide et ambitieuse de la loi climat européenne et du Pacte vert européen 🌿 doit être le vecteur de la relance économique en Europe. Celle-ci se décline autour de plusieurs thématiques.

➡️Premièrement, l’Union européenne est pleinement mobilisée pour rendre sa politique agricole et alimentaire 🍏 plus respectueuse de l’environnement. Cet engagement vise à réduire l’utilisation des pesticides et à préserver la biodiversité. Ainsi, il jouera un rôle-clé dans l’amélioration de la santé des écosystèmes mais aussi celle des citoyens européens.

➡️Deuxièmement, il est essentiel que l’Union et les États-membres alignent leurs politiques sur l’objectif de neutralité carbone à l’horizon de 2050. Pour y parvenir, la mise en place de conditionnalités vertes dans la distribution des aides d’État, que ce soit dans le contexte actuel ou à l’avenir, constitue un pilier essentiel de la transition verte de notre économie.

➡️Enfin, au niveau mondial🌍, l’Union européenne doit jouer un rôle moteur pour faire respecter les objectifs climatiques des accords de Paris. Ainsi, l’introduction des clauses climatiques plus ambitieuses dans les futurs accords de libre échange avec des pays tiers mérite de devenir une priorité de la politique commerciale de l’Union.

Face à ces défis, les échanges réguliers qu‘entretiennent les députés 🇫🇷 avec les collègues du Parlement européen sont d’une grande utilité pour définir des priorités communes.

Publié le 13/05/2020
Sabine THILLAYE