Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

20 Mai

Politique monétaire de la BCE durant la crise : réflexions et enjeux

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Cet après-midi, la commission des Affaires européennes a poursuivi ses réflexions autour des enjeux auxquels fait face la politique monétaire de la Banque centrale européenne pendant la crise. À cette occasion, nous avons auditionné Patrick Artus de Natixis et Christophe Blot de l’OFCE.

➡️Les actions de la Banque centrale européenne se sont révélées décisives ces dernières semaines. Elles ont calmé les marchés et diminué les écarts entre les taux d’intérêt auxquels les États de la zone euro peuvent s’endetter. Néanmoins, à la suite de l’arrêt de la Cour constitutionnelle allemande, il convient de s’interroger sur le mandat de la Banque centrale et sur sa marge de manœuvre afin de préserver l’avenir de l’union économique et monétaire.

➡️Dans cette situation sans précédent, il est essentiel qu’il y ait une cohérence entre les actions monétaires prises au niveau européen et la politique économique mise en œuvre par les États-membres. Cette convergence doit s’articuler autour de l’ambition de la solidarité européenne – solidarité avec les États les plus touchés par la crise, mais solidarité aussi avec les secteurs économiques les plus en difficulté.

➡️Au-delà de cette question de la cohérence entre les différentes échelles et politiques, nous avons évoqué le besoin d’effectuer des investissements européens communs pour accélérer la transition verte de notre économie. C’est en ce sens que doivent s’orienter les projets budgétaires et économiques européens qui seront présentées la semaine prochaine par la Commission européenne.

Publié le 20/05/2020
Sabine THILLAYE