Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

27 Mai

Next Generation UE : L’instrument de relance européen

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Je salue le nouvel instrument européen pour la relance, qualifié de Next Generation EU. Pour répondre à la crise sanitaire qui ébranle notre continent, nous devons réfléchir au redressement de demain.

La European Commission, avec un plan permettant d’emprunter 750 Mds€ aux marchés financiers donne un signal rassurant pour notre économie et encourageant pour la souveraineté européenne.

Les deux premiers piliers de ce plan, tels que décrits par la Commission, ont pour but de soutenir et relancer l’investissement public et privé. Il est nécessaire que le verdissement de l’économie et la transition numérique soient au centre du fléchage des fonds et aides à venir.

Le troisième pilier est le plus profond en termes de souveraineté nationale et européenne. Le nouveau programme « L’UE pour la santé », doté de 9,4Mds€ doit constituer le futur socle d’une politique sanitaire commune. L’enrichissement de politiques vers la recherche (Horizon Europe) et vers la protection civile « consoliderrescEU » me conforte dans ma vision d’une communauté de destin en Europe.

En particulier, je salue la réaffirmation par la Commission de sa position en matière environnementale, en faisant du Pacte vert un moteur de la relance européenne. L’UE financera des projets concrets sur nos territoires : rénovation énergétique, utilisation des énergies renouvelables, développement des transports propres et transition écologique des entreprises via le Fond pour une transition juste.

Egalement, la transition numérique sera accélérée avec le déploiement de la 5G, le soutien aux entreprises stratégiques et l’accroissement de la cyber-résilience. Le tout sera articulé autour d’une Europe plus sociale et inclusive : à court terme via le mécanisme de réassurance chômage européen SURE et sur le long terme avec la mise en œuvre d’un salaire minimum européen et un renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale.

J’appelle enfin à un accord rapide de la part des Etats-membres : ce plan de relance a pour but de créer une Europe souveraine et autonome, nous en avons besoin dès aujourd’hui. L’Union européenne renforcera son rôle en matière de préparation et de gestion de ces événements. Elle réaffirmera ses valeurs, en développant un mécanisme de protection des droits fondamentaux et de l’Etat de droit. Enfin, l’Union sera plus proche de ses citoyens, en les faisant activement participer à la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

Publié le 27/05/2020
Sabine THILLAYE