Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

11 Juin

Relocalisation de la fabrication de produits médicaux et pharmaceutiques en Europe et pêche européenne post-Brexit

Catégories : Commission des Affaires Européennes

🇪🇺🇫🇷Relocalisation de la fabrication de produits médicaux et pharmaceutiques en Europe et pêche européenne post-Brexit : la commission des Affaires européennes s’est penchée aujourd’hui, en présence de l’eurodéputée Nathalie Colin Oesterlé, sur ces questions cruciales pour la souveraineté de la France et de l’Europe.

💊L’examen de la proposition de résolution relative à la relocalisation de la fabrication de biens médicaux et pharmaceutiques, déposée par Fabrice Brun, et dont Coralie Dubost est rapporteure, a porté sur les mesures à prendre par l’Europe, afin d’inciter les entreprises pharmaceutiques à retourner en Europe. La crise du coronavirus a révélé les dépendances de l’Europe vis-à-vis l’Asie en termes d’approvisionnement en biens médicaux et pharmaceutiques. Afin de remédier à ce déficit, qui représente un réel danger sanitaire pour nos citoyens en cas de pénurie et de rupture de stocks, l’Europe dispose de plusieurs moyens : fiscalité incitative, aides d’État favorisant les projets d’intérêt européen commun. Mobilisons ces outils, par exemple dans le cadre de l’Agence européenne des médicaments, pour mener une vraie politique industrielle pharmaceutique, enjeu-clé de la souveraineté européenne et française.

🇬🇧🐠L’accès de nos pêcheurs aux eaux britanniques constitue un deuxième défi dont notre commission s’est saisie. Étant donné que le scénario d’un No Deal se concrétise de plus en plus, JeanPierre Pont et Henri Dumont évaluent les défis de la pêche européenne post-Brexit dans leur rapport d’information. Cette analyse des risques nous aidera à prendre, si nécessaire, des mesures en soutien à la filière pêche dans le cadre d’un Brexit dur. Au-delà de l’enjeu du Brexit, les négociations avec le Royaume-Uni pourront aussi être l’occasion de réaffirmer la cohésion entre ls 27 États-membres de l’Union européenne. Cette solidarité européenne pourra également nous permettre de faire évoluer la Politique commune de la pêche vers davantage d’indépendance et de durabilité.

Publié le 11/06/2020
Sabine THILLAYE