Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

03 Août

Éditorial, aout 2020

Catégories : Activité Parlementaire

Madame, Monsieur, chers amis,

Ce mois d’août signe la fin de ma troisième année de mandat en tant que députée, troisième année durement marquée par la pandémie qui nous a touché. Le Parlement français est resté en alerte au cours de cette crise pour que nous puissions tous bénéficier, rapidement et efficacement, de solutions à nos difficultés.

Trois budgets rectificatifs, des lois en matière d’état d’urgence sanitaire pour renforcer notre système de santé : comme beaucoup d’autres, nous n’avons pas chômé, bien au contraire.

Le nouveau Gouvernement, auquel j’ai accordé ma confiance lors du vote suivant la déclaration de politique générale, est déjà à l’œuvre pour lutter contre les difficultés économiques et sociales qui nous attendent : une récession de plus de 13,8%, des grands plans sociaux et un taux de chômage qui va bondir. Par mon rôle de parlementaire, à la fois législateur, contrôleur et évaluateur, je veillerai à ce que les questions d’environnement et d’écologie ne soient pas mises de côté, malgré les difficultés.

Sous l’impulsion franco-allemande, l’Europe a déjà répondu à son premier défi : la négociation du budget et du plan de relance européens. Ces négociations, longues et difficiles, ont d’apparence montré les divergences entre européens. Pour moi, elles révèlent une chose : qu’unis dans la diversité, nous voulons prendre en main notre destin commun. Nous en avons les moyens, à nous de bien les utiliser pour progresser ensemble.

Le lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, à la rentrée, devra aussi nous permettre d’exprimer clairement l’idée autour de laquelle nous nous entendons, le destin autour duquel nous voulons nous lier. J’aurais à cœur de porter la voix de l’Assemblée nationale, et donc la vôtre, au sein de cette Conférence.

Le chantier de reconstruction qui nous attend passe, évidemment, par les territoires. La cinquième circonscription d’Indre-et-Loire doit ici être à la proue des politiques gouvernementales, que je relaierai au plus proche de chacun. Je félicite encore la zone Polaxis, qui a été labellisée site industriel « clés en main » par le Gouvernement. Nous avons encore bien d’autres atouts à valoriser.

Au cours des deux prochaines années, je participerai avec beaucoup d’attention à la mise en place de la loi sur la « différenciation », qui aura pour but de faciliter les expérimentations par les collectivités, ainsi qu’à une autre loi sur un nouvel acte de décentralisation.

Un autre pan de mon action sera consacré à la démocratie participative, par la mise en place de nouveaux outils, qui vous permettront directement de m’interpeller sur les sujets législatifs qui vous préoccupe, sur votre vision de mon action et bien sûr, de vous exprimer sur les sujets de société qui nous concernent.

Madame, Monsieur, chers amis, en vous invitant à respecter plus que jamais toutes les règles de sécurité pour vous protéger, que ce soit sur la route, pour les baignades, par les gestes barrières, je vous souhaite un bel été.

Sabine THILLAYE

Publié le 03/08/2020
Sabine THILLAYE