Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

01 Oct

La commission des Affaires européennes se saisit de la question du bien-être animal

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Durant ce mois de septembre, la commission des Affaires européennes a tenu plusieurs réunions sur le sujet du bien-être animal, qui se sont achevées par un échange avec le commissaire européen chargé de l’agriculture, Janusz Wojciechowski.

Le 16 septembre, la commissaire Typhanie Degois a rendu un rapport contenant une analyse approfondie et structurée sur plusieurs sujets relatifs au bien-être animal : l’élevage, le transport et l’abattage des animaux, les animaux utilisés à des fins scientifiques, les animaux domestiques et le trafic qu’ils subissent, ainsi que les animaux sauvages. Au vu de ces éléments, la commission a adopté une proposition de résolution européenne sur le bien-être animal, avec plus d’une trentaine de recommandations.

Pour soutenir les agriculteurs, la commission a notamment apporté son soutien à la proposition européenne pour un nouvel étiquetage informationnel, dans le cadre de la stratégie de “la ferme à la table”. La création d’un label sur le bien-être animal permettra de valoriser les bonnes pratiques des éleveurs.

En outre, cela permettra aux citoyens d’être des consommateurs avertis ! L’exigence morale du bien-être animal engage la responsabilité individuelle : consommateurs mais avant tout citoyens. 

Le 23 septembre, une table ronde a été organisée avec M. Andrea Gavinelli, chef d’unité « bien-être animal » à la Commission européenne, M. Louis Schweitzer, président de La Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences et M. Pascal Durand, député européen. Un débat riche, directement alimenté par les citoyens, grâce à la mise en place d’une plateforme interactive pour relayer leurs questions aux intervenants.

Enfin, lors de son audition, le commissaire européen chargé de l’agriculture, Janusz Wojciechowski, a également rappelé les révisions européennes en cours, avec la mise en place de paiements directs dans le cadre du deuxième pilier de la nouvelle PAC pour favoriser les bonnes pratiques et la réduction des durées de transports d’animaux.

Publié le 01/10/2020
Sabine THILLAYE