Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

22 Oct

Les hommes au cœur de l’agriculture de demain

Catégories : Travail en Circonscription

Mardi 15 octobre 2019, Sarah Singla, Présidente de l’association Clé de Sol et une poignée de pionniers de l’agriculture de conservation et de régénération des sols étaient conviés à l’Assemblée nationale pour la projection de « Bienvenue les vers de terre ».

Jeudi 22 octobre 2020, Sabine Thillaye a accueilli sur sa circonscription, le réalisateur du documentaire et les pionniers tourangeaux, agriculteurs engagés dans la démarche, pour une projection suivie d’échanges au cinéma de Langeais.

Une heure pour changer le regard sur l’agriculture du futur, déjà pratiquée sur des exploitations professionnelles de petite et grande surfaces dont quelques dizaines en Indre-et-Loire. Une démarche ayant pour objectif d’équilibrer les 3 piliers fondamentaux : économique, social, environnemental

L’agriculture de conservation et de régénération vise à améliorer le potentiel agronomique des sols. Elle permet notamment de réduire les besoins en intrants. Elle est parfois présentée comme « la 3ème voie agricole », entre agriculture conventionnelle et agriculture biologique et repose sur trois principes agronomiques fondamentaux :

🌱  La ROTATION des cultures et des couverts végétaux ;

🚜  La RÉDUCTION progressive du travail du sol et du trafic sur les parcelles ;

🌍  La RESTITUTION intégrale des résidus de récolte ;

Une agriculture de sols vivants, où l’activité biologique est intense, jamais nus, toujours couverts de cultures seules ou en mélange. Érosion zéro, carbone stocké, eau filtrée comme en forêt… On estime à 2% la surface cultivée soit 220 000 ha sur le plan national.

Un sujet dont les politiques, à tous les niveaux, doivent s’emparer. Cette prise de conscience commence d’ailleurs à produire des effets sur notre politique agricole et alimentaire.

L’Union européenne s’engage vers cette transition en prônant une agriculture plus raisonnée dans le cadre de sa stratégie « De la Ferme à la Table », issue du Pacte Vert Européen :

  • ✅ Diminution de la moitié des quantités de pesticides chimiques utilisés ;
  • ✅ Augmentation à 25% des surfaces européennes en agriculture biologique ;
  • ✅ Réduction de 50% de l’usage d’antibiotiques en élevage…

Autant d’objectifs forts que l’ensemble des États membres de l’UE doivent atteindre d’ici 2030.

Aussi, l’accord du Conseil des Ministres de l’Agriculture de l’Union Européenne sur les négociations de la future PAC, est un premier signal fort : le Conseil souhaite mettre en place des écorégimes obligatoires pour tous les États membres, représentant au moins 20% des paiements directs, et qui permettront de financer ces nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement. Le Parlement européen se veut encore plus ambitieux et demande 30%. La suite des négociations institutionnelles déterminera l’architecture de la nouvelle PAC mais celle-ci sera assurément plus verte.

Dans un contexte sanitaire, économique et social très perturbé, nous devons veiller à pérenniser une agriculture indépendante, de proximité et de qualité, nous devons relocaliser les productions industrielles, préserver la biodiversité et la redévelopper de toute urgence. Ménageons nos terres et préservons leurs richesses.

Qu’est ce qui compte aujourd’hui ?

✅  La santé des hommes, des animaux et des plantes,

✅  Le retour de la biodiversité,

✅  La capacité d’installer et d’accompagner les jeunes,

✅  La mutualisation du travail, des connaissances et des compétences,

✅  L’arrêt massif du travail mécanique des sols et du rapport au pétrole,

✅  Répondre aux enjeux de durabilité,

✅  Produire en respectant le milieu, la préservation des sols face à l’érosion et aux aléas climatiques…

Qu’est ce qui nous a plu ?

La découverte, le collectif, la pédagogie, l’objectif, l’intergénérationnel et le partage de savoirs !

Que l’on habite en ville ou à la campagne, qu’on soit ouvrier ou cadre, actif ou retraité. Nous sommes tous concernés. En organisant cette projection, Sabine Thillaye avait aussi pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre et continuer à œuvrer pour « réconcilier» les villes et les campagnes, le vivre ensemble pour une meilleure cohabitation.

Sabine Thillaye tient à remercier sincèrement Philippe Guilbert, Anthony et Jean-Claude Quillet, Fabien Labrunie, Jean-Claude Robin, Eloi Canon, François Stuck pour leurs témoignages. Merci également aux élus locaux et aux agriculteurs présents lors de cette rencontre ainsi qu’au public venu en nombre par curiosité et pour comprendre cette «3ème voie agricole » au cœur de la transition vers un monde durable pour nos générations futures. Une projection orchestrée par Ciné-Off en partenariat avec Idétorial et Langeais Clap.

Publié le 22/10/2020
Sabine THILLAYE