Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

02 Déc

Les Mesures de soutien au secteur CHR

Catégories : Activité Parlementaire

Les secteurs de l’hôtellerie, des cafés et de la restauration ne rouvriront pas avant le 20 janvier prochain. Ce prolongement des fermetures est lourd de conséquences pour des établissements déjà sinistrés, mais il doit malheureusement faire partie de notre plan d’action pour endiguer la propagation du virus.

Bruno Le Maire, Alain Griset et Jean-Baptiste Lemoyne ont réuni les représentants de ces secteurs pour leur affirmer un soutien indéfectible et leur présenter les dispositifs mises à la disposition des entreprises. A ce titre, les aides mises en place en novembre vont continuer pour le mois de décembre et même passer un nouveau cap.

Les aides en vigueur au mois de décembre

Le fonds de solidarité sera ainsi étendu à l’ensemble des entreprises du secteur, sans limite de taille, pour les entreprises fermées ou celles connaissant une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50% (comme les hôtels ou les traiteurs organisateurs de réceptions).

Les établissements fermés pourront choisir entre une subvention pouvant atteindre 10.000 euros ou une aide nouvelle, qui est un versement de l’équivalent de 20% de leur chiffre d’affaires par rapport à la même période l’année dernière (dans un plafond de 200 000 euros). Pour les entreprises de plus grande taille, ces aides pourront être complétées par des avances remboursables de l’État, grâce à l’enveloppe de 500 millions d’euros mise à disposition par le Gouvernement.

Les autres dispositifs prévus depuis le début de la crise demeurent bien entendu disponibles : des exonérations de cotisations sociales, aide au paiement de cotisations, prêts garantis par l’État.

Ces décisions résultent d’un dialogue continu avec les organisations professionnelles représentatives du secteur : GNC, GNI, UMIH, SNRTC et SNARR se sont félicités des bons échanges avec les pouvoirs publics et des mesures fortes qui en découlent.

Nous avons franchi le premier mois de confinement : poursuivons nos efforts pour le bon déroulement des fêtes, vers un rétablissement de la situation en début d’année prochaine !

Publié le 02/12/2020
Sabine THILLAYE