Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

15 DĂ©c

🇪🇺 Retour sur le Conseil Européen des 10 et 11 décembre avec Clément Beaune

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Aujourd’hui en commission, nous avons auditionné le secrétaire d’État aux affaires européennes Clément Beaune sur les conclusions du conseil européen du 10 et 11 décembre.

Après plusieurs semaines de blocage, les États membres sont parvenus Ă  un accord sur le rĂ©gime de conditionnalitĂ© Ă  l’État de droit. Cela signifie la mise en Ĺ“uvre prochaine du plan de relance Next Generation EU et du cadre financier pluriannuel 2021-2027, des sommes consĂ©quentes dĂ©bloquĂ©es pour parer aux consĂ©quences de la crise. Il s’agira Ă©galement d’atteindre la rĂ©duction d’au moins 55% des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre dans l’UE d’ici 2030, et d’assumer nos ambitions numĂ©riques et industrielles. Maintenant que nous regardons tous dans la mĂŞme direction, il faut agir !

La pandĂ©mie de COVID-19 Ă©tait bien sĂ»r Ă  l’ordre du jour. Les dirigeants ont appelĂ© Ă  poursuivre les efforts pour lutter contre la propagation du virus, et se rĂ©jouissent de la commercialisation du vaccin et des contrats communs d’achat anticipĂ© par la Commission EuropĂ©enne.

Le Conseil europĂ©en a Ă©galement abordĂ© la question du terrorisme et des contenus haineux en ligne. Nous devons intensifier cette lutte tout en condamnant l’atteinte Ă  la libertĂ© d’expression et de croyance. Un accord a Ă©tĂ© trouvĂ© sur un nouveau règlement europĂ©en, qui, après adoption, permettra d’imposer aux plateformes le retrait d’un contenu Ă  caractère terroriste en une heure maximum.

La situation en MĂ©diterranĂ©e orientale fut Ă©galement l’objet de discussions. Si l’Union EuropĂ©enne demeure ouverte au dialogue et appelle Ă  la dĂ©sescalade entre la Turquie et nos voisins grecs et chypriotes, elle se mobilise Ă©galement pour dĂ©fendre ses États membres par des sanctions Ă©conomiques envers la Turquie. Il est toutefois dans l’intĂ©rĂŞt stratĂ©gique de l’UE de dĂ©velopper avec la Turquie une relation de coopĂ©ration mutuellement bĂ©nĂ©fique, et nous espĂ©rons que les tensions s’apaiseront vite.

Publié le 15/12/2020
Sabine THILLAYE