Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

24 Déc

Retour sur l’année : la crise et la lutte pour empêcher la précarité de s’installer

Catégories : Activité Parlementaire

De toute cette année, je voudrais en particulier revenir sur diverses mesures mises en place pour empêcher la précarité de s’installer dans notre pays. Ces mesures, prises par le Gouvernement et le Parlement permettent à l’ensemble de nos citoyens de stabiliser au mieux leur niveau de vie face à la crise de la COVID.

Rapidement, le gouvernement a instauré la prolongation des droits des demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits ou encore le versement d’une aide de solidarité de 150 euros à tous les bénéficiaires du RSA. Récemment, ces mesures ont été complétées par l’instauration d’un un revenu mensuel minimum pour les travailleurs précaires. A hauteur de 900€ et jusqu’en février, il concernera environ 400 000 personnes, dont 70 000 jeunes.

Plus encore, ce sont les jeunes que nous devons aider, premières victimes de la crise tant d’un point de vue social que financier. Ainsi, des aides d’urgences permettent maintenant a près de 45 000 jeunes de se loger et de se nourrir.

C’est également la mise en place du plan « 1 jeune, 1 solution », lancé en juillet, qui prévoit un triplement des moyens à destination des jeunes. En quelques mois, de bons résultats se font déjà voir : près d’1 million de jeunes ont été embauchés en CDI ou en CDD de plus de 3 mois depuis début août.

En novembre, il a été décidé un soutien financier sur mesure jusqu’à 500 euros par mois, mais également le doublement des bénéficiaires de la garantie jeunes (484€/mois). Au total, 200 000 jeunes seront concernés par cette garantie en 2021.

En 2021, nous continuerons d’aider les jeunes : cette crise ne doit pas réduire notre plus belle chance de succès dans l’avenir.

Publié le 24/12/2020
Sabine THILLAYE