Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

15 Fév

[Territoires] A Saint-Antoine-du-Rocher pour soutenir l’égalité des territoires

Catégories : Travail en Circonscription

Ce lundi matin, Madame la Députée Sabine Thillaye s’est déplacée à Saint-Antoine du Rocher à la rencontre de Madame Claude Pain, nouvellement élue Maire, accompagnée de ses adjoints Messieurs Francis Grousset et Laurent Quittet.

A l’ordre du jour de nos échanges: bien sûr, le retard pris dans le déploiement de la fibre optique sur la commune et ses conséquences pour les administrés. Les questions-réponses autour du plan « France Relance » et l’accès aux aides gouvernementales en faveur des territoires ruraux. Le besoin de « simplification administrative » ou encore l’importance des interlocuteurs « direct » et de la communication envers les élus du territoire.

Le numérique est un facteur d’égalité des chances pour nos territoires. Le soutenir et l’accompagner durablement permet le développement économique et social. Malheureusement, le retard pris quant à « l’accès au haut débit » est un frein pour de nombreux publics : habitants, élèves, étudiants, entrepreneurs, collectivités, retraités… sont d’autant plus à la peine que les usages ont été profondément modifiés durant le confinement.

Dans le contexte que nous connaissons, pour favoriser l’accès au télétravail, l’école à la maison, les cours à distance, les visio-conférences, le E-commerce, la dématérialisation des services… Les outils numériques sont devenus indispensables, au cœur de nos vies. De plus, la crise a accentué le besoin de « retour à la nature » ou de retour « à l’essentiel ». Ne passons pas à côté de ces dynamiques.

Dans ce sens, Saint-Antoine-du-Rocher, souhaite être pleinement dans la relance et prendre le train en marche. Il s’agît simplement d’offrir à ses administrés les moyens techniques et numériques en phase et à la hauteur de leurs besoins au quotidien.

En attendant la commercialisation de la Fibre, promise par le délégataire – Val de Loire Fibre – en 2022 pour la grande majorité des rocantoniens, que peut-on faire ? Comment sortir de la zone blanche ?

Après échanges avec la direction du Syndicat Mixte Ouvert Val de Loire Numérique, Madame la Députée demande d’abord une meilleure communication avec les élus locaux, ensuite, le suivi et le respect stricto sensu du dernier calendrier communiqué. A l’étude aussi, un moyen alternatif à l’ADSL via un dispositif de subvention « passeport inclusion numérique » pour l’accès au « bon haut débit ».

De nombreux engagements ont été tenus par les prestataires face à cette « prouesse technique » liée à la création d’un réseau de A à Z où 100% des habitants seront raccordés, et pour lesquels le coût du raccordement sera identique pour tous, en ruralité comme dans les zones urbaines. « Rester en ordre de marche » et satisfaire les 320.000 adresses départementales, c’est l’objectif des 2 prochaines années.

Face à l’urgence, mesdames, messieurs, soyez assurés de l’engagement de Sabine Thillaye à vos côtés afin de vous accompagner dans vos démarches, en lien avec vos interlocuteurs, la Communauté de communes, le Département, la Région, et Cédric O, secrétaire d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques.

Publié le 15/02/2021
Sabine THILLAYE