Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

22 Fév

Gastronomie et politiques publiques, réflexion pour une cuisine du quotidien saine pour tous

Catégories : Travail en Circonscription

Dans le cadre des 16e rencontres François Rabelais, l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA) organisait cette après-midi une table ronde sur « comment les politiques publiques veillent à la qualité alimentaire pour le plus grand nombre ? »

Cette réflexion vise à une mobilisation de différents leviers comme celui de la formation du consommateur au rééquilibrage de son assiette, mais aussi celui de la transition du modèle agricole pour favoriser l’ancrage des produits dans leur terroir par des filières d’approvisionnement local.

Le Centre et la Touraine peuvent s’appuyer sur la richesse et la diversité des productions, ainsi que sur la volonté de leurs acteurs de tendre vers une alimentation de qualité durable. Pour se faire les filières d’approvisionnement doivent se structurer et certains équipements collectifs devront être réalisés (ex. : une légumerie permettant de centraliser et de traiter les productions).

Mais si la France peut être pionnière, la réflexion est nécessairement commune et doit se faire au niveau européen pour fixer le cadre d’une bonne organisation du marché agricole commun et ainsi éviter toutes distorsions de concurrence entre les producteurs et les consommateurs des pays membres.

A travers la mise en place de labels et de la future PAC, l’enjeu est ici de taille car il s’agit de la réadaptation de nos modes de production pour une souveraineté alimentaire de qualité et non plus de quantité, ainsi que de la valorisation de nos patrimoines gastronomiques tourangeaux, français et européen.

Publié le 22/02/2021
Sabine THILLAYE