Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

09 Juin

Future présidence française de l’Union européenne et Conférence sur l’avenir de l’Europe

Catégories : Commission des Affaires Européennes

La 13ème Présidence Française de l’UE se prépare dores et déjà en commission des Affaires européennes.

Nous avons reçu :

  • – Sandrine Gaudin, secrétaire générale des Affaires européennes ;
  • – Xavier Lapeyre de Cabannes, secrétaire général de la présidence française du Conseil de l’Union européenne.

Le secrétariat général des Affaires européennes (SGAE) constitue la « tour de contrôle » européenne du gouvernement. Ils auront à ce titre la tâche de coordonner la position française sur les différentes thématiques, en lien avec les ministères. Le SGAE devra également participer à la définition des futures priorités françaises et à l’élaboration du programme de travail commun au trio de présidence que la France exercera avec la Suède et la République Tchèque.

Le secrétariat général de la présidence française, créé par décret en septembre 2020, sera concentré sur l’organisation pratique des événements de la présidence qui se dérouleront en France. La loi de finances pour 2021 a déjà doté la future présidence française d’un budget de 127 millions d’euros, qui devraient être complétés dans le prochain projet de loi de finances pour atteindre 150 millions d’euros. Ce montant correspond à la somme dépensée lors de la précédente présidence française en 2008.

Comme l’a rappelé le Secrétaire d’État en novembre dernier, la France aura deux responsabilités majeures durant sa présidence

  • 👉 une responsabilité institutionnelle vis-à-vis des autres États membres, puisque la présidence est là pour porter les positions du Conseil et défendre ses intérêts.
  • 👉 une responsabilité politique puisqu’une présidence a pour mission de faire avancer les dossiers à l’ordre du jour et de faire progresser l’agenda stratégique européen.
Publié le 09/06/2021
Sabine THILLAYE