Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

13 Oct

[Economie] Un futur espace de coworking à Polaxis

Catégories : Travail en Circonscription

En présence de Marie Lajus, Préfète d’Indre-et-Loire, d’Antoine Trystram président de la communauté de communes Gâtines-Racan, de Michel Jollivet et d’Eloi Canon, vice-présidents du sous-préfet de Chinon, Laurent Vignaud et l’ensemble des élus du territoire, nous avons eu le plaisir d’assister à la pose non pas de la première pierre mais au vissage du premier panneau biosourcé de l’espace coworking.

En effet avec une volonté affichée de faire de cette zone d’activité une zone à la pointe en termes de respect environnemental, énergétique, et écologique, la maîtrise d’ouvrage a pensé cette construction de manière à obtenir un bâtiment labellisé passif construit avec des matériaux biosourcés.

Lorsqu’en 2007 le départ de POLAXIS a été donné, peu de personnes croyaient à la réussite de ce projet et en son développement d’autant plus, que la crise de 2008 est venue immédiatement après, contrecarrer les scénarios imaginés. Mais voilà, 13 ans après, ce sont des entreprises telles que NAVOTI, ASPHALTE, DYNA TOURAINE, RUSTIN et CATELLA LOGISTIC EUROPE qui ont choisi cet espace pour faire prospérer leur modèle économique.

Et aujourd’hui il faut bien reconnaître que la situation géographique de celui-ci, à mi-chemin entre Tours et le Mans, en fait une zone idéalement placée et très bien desservie par l’Autoroute A28. De ce fait cette zone d’activité est en passe de devenir un véritable carrefour économique et par conséquent la figure de proue d’un développement territorial et local qui aura de réelles conséquences positives sur le bassin d’emploi, le bassin économique et le bassin de vie. Les élus locaux en ont bien conscience et son prêts à accompagner ce développement en termes de services, de formation, de culture, de scolarité, pour viser à terme un flux d’arrivants, qui ne soient plus des « gens de passage » mais bel et bien des habitants, des résidentiels, qui travaillent et vivent sur le territoire.

L’État qui s’est engagé par la signature du Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE)* participera à un tiers du financement de ce bâtiment de Coworking. Marie Lajus, la Préfète, a rappelé pour l’occasion, que l’accompagnement de l’Etat valait pour l’intérêt alternatif, écologique, économique du projet et sur l’indispensable utilité d’un développement territorial vertueux, respectueux de toutes les composantes du territoire pour satisfaire l’équilibre de vie entre la Métropole de Tours et la ruralité du Nord du département.

*Pour accélérer la relance et accompagner les transitions écologique, démographique, numérique et économique dans les territoires, le Gouvernement a souhaité proposer aux collectivités territoriales un nouveau type de contrat : Contrat de Relance et de Transition Ecologique

Publié le 13/10/2021
Sabine THILLAYE