Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

26 Nov

La transition énergétique au cœur des débats

Catégories : Travail en Circonscription

La transition énergétique est nécessaire, mais comment la mettre en œuvre et faire qu’elle soit acceptée par tous ? En compagnie Sven Rösner de l’Office franco-allemand pour la transition énergétique et d’Emmanuel Denis, nous avons tenté de répondre à cette question mercredi dernier, à l’occasion de la venue de son excellence Hans-Dieter Lucas à Tours, Ambassadeur d’Allemagne en France.

Pendant cette rencontre, nous avons fait le constat suivant : cette action doit venir de tous.

👉 Des États, qui doivent maintenant traduire en actes les objectifs qu’ils se sont fixés.

Le couple franco-allemand a aussi son rôle à jouer, malgré leurs divergences au sujet de l’énergie nucléaire par exemple. A ce titre, la coopération entre la France et l’Allemagne se renforce : au niveau étatique, via la déclaration franco-allemande de Berlin, et au niveau parlementaire, via l’Assemblée parlementaire franco-allemande. Une coopération qui se traduit aussi en actes concrets, comme par exemple la réalisation d’un échange permanent entre la France et l’Allemagne sur l’hydrogène vert.

👉 Des collectivités locales, qui réalisent des projets à leur échelle pour lutter contre le réchauffement climatique.

Cela, Tours l’a bien compris. La ville a lancé plusieurs projets pour favoriser les transports durables (Plan vélo), rénover les bâtiments publics (Plan école), ou encore développer les énergies décarbonées pour chauffer les bâtiments publics et privés. Et quand les projets fonctionnent, cela peut donner des idées à d’autres villes voisines, qui les répliquent. En ce sens, les réseaux de villes et les jumelages ont un rôle à jouer, pour permettre de diffuser les bonnes pratiques au plus grand nombre. Mais n’oublions pas que, sans avoir besoin de traverser les frontières, des coopérations entre collectivités locales voisines peuvent permettre de répondre à des problématiques à l’échelle d’un bassin de vie, comme en témoignent les réflexions actuelles sur le traitement des déchets ou la mobilité ferroviaire en Touraine par exemple.

👉 Des individus, car l’énergie la plus propre, c’est celle que l’on ne consomme pas.

Mais pour pouvoir changer nos habitudes, il faut que nous soyons mieux informés. A ce titre, la loi « climat et résilience » tente d’apporter plus de clarté sur nos modes de consommation, en instaurant un « éco-score » pour chaque produit par exemple.

Publié le 26/11/2021
Sabine THILLAYE