Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

13 Déc

2e rencontre avec les acteurs viticoles du Bourgueillois

Catégories : Travail en Circonscription

Après les problématiques climatiques en novembre, élus et acteurs viticoles se sont réunis pour la seconde fois à Bourgueil ce lundi. Au cœur de cette rencontre, la problématique des friches viticoles et du manque de repreneurs.

S’agissant des friches, le problème paraît de premier abord visuel. En effet, pas évident de valoriser le vignoble et miser sur l’œnotourisme, si quelques parcelles ne sont pas entretenues. Mais en plus de ne pas être très esthétiques, les vignes en friche favorisent la prolifération de maladies. Celles-ci se propagent aux parcelles voisines et contaminent les récoltes des viticulteurs voisins, qui pourtant réalisent un entretien régulier. Un problème très lié au départ à la retraite de certains exploitants. Faute de repreneurs, les vignes sont laissées au propriétaire des terres. Des vignes à l’abandon, dans l’attente de trouver un acheteur potentiel ou un autre exploitant.

Alors que faire ?

Obliger les propriétaires à entretenir leurs vignes ? A arracher les ceps ? Une solution qui ne peut être mise en œuvre uniquement par arrêté préfectoral, lorsque la vigne est touchée par le black-rot, maladie très contagieuse qui se transmet de vignes en vignes à cause du vent.

Pour le moment, élus, conseillers agricoles et viticulteurs s’engagent à communiquer pour convaincre les propriétaires d’agir, mais une certaine contrainte sera sûrement nécessaire pour arriver à stopper la prolifération de ces maladies. Un sujet sur lequel Sabine Thillaye ne manquera pas d’interroger le Ministère pour trouver une solution.

Publié le 13/12/2021
Sabine THILLAYE