Présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée Nationale
Membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées
Députée d'Indre-et-Loire

08 Avr

“Europe urgence, Europe espoir“ : colloque sur l’avenir de l’Europe

Catégories : Commission des Affaires Européennes

Prévu de longue date, la Commission des Affaires européennes a, sous le haut-patronage du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, et en coopération avec la fondation Robert Schuman et l’institut Jacques Delors, organisé un colloque de deux jours intitulé « Europe urgence, Europe espoir ».

L’évènement a été subdivisé en trois blocs thématiques qui portaient sur les défis géopolitiques de l’Europe, les questions de la souveraineté européenne et les possibles réformes des institutions européennes. Au cours de plusieurs tables rondes qui se sont tenues le 18 et 19 mars, de nombreuses personnalités politiques et chercheurs européens de haut niveau ont discuté et échangé leurs points de vue sur tous les grands sujets de la politique européenne.

A l’heure du lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe qui doit permettre à tous les citoyens européens de réfléchir à ce que devra être l’Union européenne dans les années à venir, l’Assemblée nationale a ainsi apporté sa première contribution à ce grand débat public européen en identifiant les faiblesses, les potentiels et les perspectives futures du projet européen. Dans ce cadre, le colloque ne souhaitait pas se contenter de seuls constats mais avait pour objectif de dégager des solutions institutionnelles aux problématiques évoquées.

Covid-19 oblige, les tables rondes ont été organisées en webinaires ce qui a permis aux 1100 personnes inscrites d’assister aux débats. Tout au long du webinaire, le public a eu l’occasion de participer activement aux échanges à travers une plateforme qui permettait de recueillir les questions et réactions des participants.

Créer une véritable identité européenne et un espace public communs, élargir les possibilités de participation citoyenne au niveau européen et donner une place plus importante aux parlements nationaux dans le processus de législation européenne : voilà trois propositions qui sont régulièrement réapparues pendant les discussions et que je porte avec conviction en tant que Présidente de la Commission des Affaires européennes. Nous avons besoin d’un lien beaucoup plus fort entre les citoyens dans chaque coin de l’Union car l’Europe doit être concrète et perceptible dans nos quotidiens.

Retrouvez le colloque en détail ici ⤵️

  • ➡️ Pour (re)visionner une ou plusieurs tables rondes, c’est ici
Publié le 08/04/2021
Sabine THILLAYE